La série de Jean Christophe Attard s’est construite sur plusieurs années : chargée d’émotions, la mer et les sensations qu’elle provoque sont interprétées autrement qu’en simple paysage. Le photographe souligne tantôt par la symbolique, tantôt par l’évidence physique, la permanence de l’élément marin, le cloisonnement qu’il impose, le choix des possibles qu’il offre et retire à la fois. Ces photographies fixent le rivage corse et japonais sans pour autant s’attacher à une image précise et définitive. le regard de Jean-Christophe est épuré dans le choix des motifs, alors que le cadre s’emplit de couleurs minérales et denses qui aspirent le regard.